Initiation sur les EPI : La corde

Le 29.03.2020, par JeannoelL-2ac


Chronique à propos des EPI
Aujourd'hui, dimanche 29 mars 2020, quelques informations à propos des cordes.

Corde est le terme générique pour évoquer aussi bien les "grosses cordes" que les "cordelettes" de petit diamètre
Elles sont réparties en familles :1- les cordes à simple ou cordes d'attaches, 2-les cordes à double ou de rappel,3- les cordes jumelles. Elles sont statiques (sans élasticité), dynamiques avec une élasticité, semi statique pour certaines et les cordelettes toutes statiques. Ces dernières ont des usages particuliers qui nécessitent une initiation un peu plus approfondie
En escalade nous n'utilisons que des cordes dynamiques (simples, doubles, jumelles constituées d'une gaine (colorée) externe résistant aux frottements et d'une âme à l'intérieur, composée de fibres lui conférant son élasticité.
Il faut ici évoquer deux concepts : la force de choc et le facteur de chute
La force de chute est la force qui s'exerce sur la corde au moment de la chute. Elle est calculée sur la base de paramètres invariants qui sont : la masse du grimpeur, la section de la corde, son coefficient d'élasticité. S'ajoutent 2 valeurs dans l'équation : la hauteur de la chute et la longueur de la corde mise en jeu (celle qui part du frein d'assurage jusqu'au nœud d'encordement du grimpeur). La force de choc issue de ce calcul figure sur l'emballage et vous y avez accès par simple lecture. Notez que plus ce nombre est élevé, plus le grimpeur et le point d'ancrage subissent les effets de la chute.
Nous retiendront les 2 variables qui apparaissent ,comme un rapport, dans l'équation : la hauteur de chute et la longueur de corde. On l'appelle facteur de chute F= H / L
Pour une chute de 5m et une longueur de corde de 15m F = 0.333
Pour une chute de 2m avec 1 m de corde (départ du relais) F = 2/1 = 2
2 est la valeur limite de résistance du corps humain à un choc ; La corde tiendra mais pas le corps. Le facteur de chute doit être inférieur à 2

Il faut retenir que la force de choc  est une information du fabricant sur la corde,

Le facteur de chute est une information sur ce que va subir votre corps lors d'une chute

Reconnaître les cordes : l'emballage porte les informations telles que diamètre, poids au mètre, nombre de chutes acceptable, force de choc, allongement dynamique allongement statique, glissement dans la gaine
En bout de corde, on trouve des informations sous un anneau thermo rétractable , comme sa longueur ( très important avant de partir) , son numéro individuel, le code CE de norme , et un symbole sur sa nature :
un cercle autour du chiffre 1 = corde à simple : on peut grimper sur un seul brin.
un cercle avec le code 1/2 = corde à double : on doit mousquetoner les deux brins
deux cercles entrecroisés = cordes jumelles : : utilisation des deux brins impérativement
Conservation et entretien
Toujours lire la notice, très riche en informations
La corde doit être stockée dans un lieu sec, à l'abri de la lumière. Comme pour le baudrier (et en général les textiles), la durée de vie est la somme de la durée de stockage avant utilisation (5ans)+ durée d'utilisation (10 ans) A contrôler sur la notice. Eviter par exemple les frottements, contact avec des solvants, des huiles, des objets corrosifs. La corde craint également l'humidité. Sauf traitement hydrofuge.
Nettoyage : comme pour le baudrier, ce n'est à pratiquer qu'en cas de nécessité . Si on pense à la lover et la secouer vigoureusement après usage, cela peut suffire . Les particules abrasives entrées dans l'âme sont autant de facteurs d'usure. Le lavage peut alors  les fixer.
Si vraiment c'était nécessaire : l'eau claire, un trempage, puis, mètre pas mètre, un brossage (il y a un gadget pour cela) et 15 jours de séchage ensuite par étendage au sec et à l'ombre. Elle y perdra en souplesse....
Une corde entretenue est gage de longévité et de sécurité
Le contrôle : Vous ne disposez que d'outils rudimentaires mais terriblement efficaces pour le contrôle de votre corde : vos doigts et vos yeux.
Après chaque utilisation , au moment du lovage pour le rangement, faites la passer mètre par mètre dans vos mains , pour un contrôle tactile et en regardant de plus près son aspect.
Que voir et sentir ?
        La gaine : des brûlures de frottements, aspect plus brillant , parfois plus sombre aussi. Des mini coupures, quelques fibres sectionnées, un effet de peluchage lié à ces coupures.
        L'âme : on le la voit pas mais on sent des "boursoufflures" qui indiquent une hernie, une mèche qui sort entre les fibres de gaines, une rétractation dans la gaine ( amincissement) appelée "effet chaussette".
Il existe sur le site de Béal une série une fiche illustrée qui est très bien faite sur ces sujets.

JNL

 

Les adhérents ont accès à leur espace personnel en cliquant sur ce lien

mon espace

Vous pourrez à partir de ce lien :

Régler votre cotisation,

Consulter et modifier vos coordonnées,

Gérer vos formations de cadre qui vous ont étés confiées

 

 

Recherche :